Les bois pour le chauffage

les différentes formes de bois pour le chauffage

Nous partons de l »idée que le chauffage d’une maison au bois, est bon pour l’environnement et économiquement avantageux. Ce faisant,
comme toute autre activité humaine, le chauffage au bois peut être bien fait ou mal fait. le Bois de chauffage peut être mal récolté, sale et une fois brûlé sa chaleur est gaspillée. Le comportement de ceux qui brûlent mal du bois a conduit à des attaques continuelles dans les médias sur le bien fait du chauffage au bois.

Bûche, plaquettes ou granulés ?
En tant que combustible, le bois existe maintenant sous trois formes distinctes, chacune évidemment avec ses avantages et ses inconvénients qui sont de moins en moins pénalisant.

La bûche:

buche de chauffage
Utilisé depuis toujours reste encore et la plus disponible. Pour cause, c’est très certainement la forme la plus simple à réaliser!
Pourtant sa maniabilité n’est pas des plus pratiques ni des plus propres. Quant au rangement, il faut avouer qu’il est parfois
très encombrant.
Mieux vaut prévoir une cheminée avec niche et un grand local pour entreposer votre combustible à l’abri de l’humidité pour l’hiver .

plaquette forestière de chauffage

Les plaquettes forestières:

L’exploitation forestière, l’élagage, le défrichage produisent un grand nombre de branches et résidus (cimes) qui peuvent être déchiquetés pour l’alimentation des chaufferies automatiques.
Utilisées majoritairement dans des chaudières à alimentation automatique avec une autonomie de plusieurs jours, leur combustion est plutôt bonne.

Les granulés

granulés de chauffage
Toute Dernière nouveauté en matière de chauffage en France, Les granulés sont petits et se stockent facilement.
Très bons combustibles pour les appareils indépendants et les chaudières automatiques, ils ne sont pas salissants mais se font trop rares .
l’approvisionnement n’est pas aisé sur l’ensemble du territoire car la production, à base de sciure compressée, n’est pas encore courante comparativement celle de la production de bois de chauffage en bûches par exemple.

Alors que certains utilisateurs donnent au chauffage au bois une mauvaise réputation, il ya des centaines de milliers de propriétaires responsables qui brûlent correctement du bois. Nous entendons par là que leur bois est récolté de façon écologique, il est brûlé proprement et efficacement, et son énergie est utilisée pour réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique. Nous partons de la prémisse que le chauffage d’une maison avec du bois, partiellement ou totalement, est appropriée pour l’environnement (conditionnelle) et économiquement avantageux. Ce faisant, il est physiquement sain, et que l’expérience il est réconfortant de le corps et apaisant pour l’esprit. De grandes prétentions pour un combustible de chauffage.

Alors que certains utilisateurs donnent chauffage au bois une mauvaise réputation, il y a des centaines de milliers de propriétaires responsables qui brûlent correctement leur bois. Nous entendons par là, que leur bois est récolté de façon durable, il est brûlé proprement et efficacement, et son énergie est utilisée pour réduire les émissions de gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique. Vous trouverez ici les conseil pour bien utiliser le bois. Nous allons également éclaircir quelques idées fausses sur le chauffage au bois.

Les Essences de bois

Elles sont classées en deux grandes familles selon leur densité :
– les feuillus durs (chêne, hêtre, frêne, charme, noyer, fruitiers…)
– les résineux et feuillus tendres (épicéa,
sapin, pin, mélèze, peuplier, saule…).
Les feuillus durs sont les plus appréciés pour le chauffage domestique, à l’exception du châtai¬anier qui éclate en brûlant.
Les feuillus tendres et les résineux brûlent plus vite.

Le taux d’humidité du bois
C’est un critère essentiel car il intervient directement sur le contenu énergétique.
Entre un bois sec prêt à l’emploi (moins de 20 % d’humidité rapportée à la masse brute) et un bois fraîchement coupé (45 % d’humidité rapportée à la masse brute), l’énergie est deux fois moindre !
Le bois de chauffage, fraîchement abattu, conditionné en un mètre, doit être stocké au minimum deux ans pour obtenir une combustion optimale.
Coupé, fendu et conservé sous abri dans un endroit bien ventilé, le bois sèche plus vite et ce délai est ramené à un an.
Mal stocké, le bois se dégrade rapidement.

Faire sècher son bois
Pour faire sécher son bois dans les meilleures conditions, c’est facile !
Il suffit de le mettre sous un abri ou sous une bâche en laissant les côtés ouverts.
Il existe des solutions très faciles à mettre en place pour stocker du bois dans un espace réduit et dans les meilleures conditions :

Temps de séchage optimal
pour obtenir un bois sec à 2o % d’humidité
pour les buches 15 à 17 mois sous abri et 18 à 24 mois a l’air libre

Unité de mesure pour l’achat de bois

la stère
Le bois de chauffage est généralement vendu au volume et la principale unité de mesure est le stère.

Attention !
Un stère de bois coupé en un mètre occupe un volume supérieur (un mètre cube) à un stère coupé en 0,33 mètre (0,7 mètre cube).
Mais on vend aussi le bois au mètre cube.
Acheter le bois au poids est moins judicieux car le bois humide chauffe moins bien que le bois sec, il est aussi beaucoup plus lourd !

Le label Flamme Verte atteste la conformité aux normes françaises et/ou européennes.
Consulter la charte de qualité Flamme Verte (Pdf – 1338 Ko – 2005) pour les appareils indépendants ou le dépliant d’information (Pdf – 390 Ko)