L’isolation: Solutions d’isolation pour l’habitat existant

les combles perdu
C’est l’opération d’isolation la plus rentable (30% des déperditions se faisant par les combles), et la plus facile à traiter.
L’isolant est disposé sur le plancher, en une ou plusieurs couches, selon les cas.

Les procédés peuvent être :
isolant en rouleaux, surfacés ou non d’un pare-vapeur ou frein-vapeur
isolant en vrac soufflé à l’aide d’un appareillage approprié
isolants en panneaux disposés bord à bord sur le plancher et scotché entre-eux.

Dans tous les cas de figure il est important de choisir un isolant avec une densité moyenne ou forte.
En effet plus un matériau est dense plus il va stocker la chaleur, et plus la chaleur va mettre de temps à le traverser, c’est la capacité thermique C du matériau.
C’est cela qui répond à la notion de confort d’été qui vient s’ajouter à la notion d’isolation du froid hivernal.




L’isolation des combles habitables
L’isolation intérieur des rampants.
Cette opération est plus contraignante, car elle affecte directement le logement intérieur. L’isolant est rapporté sur le plafond rampant existant, mais il y a nécessité de refaire un doublage du plafond rampant. De plus elle diminue l’espace habitable de la pièce.

L’isolation des murs
Deux techniques d’isolation existent.
La solution idéale est l’isolation par l’extérieur, car elle permet de mieux isoler en éliminant également les ponts thermiques.
protéger globalement la structure du bâtiment.
de ne pas diminuer la surface intérieure de l’habitation.
de garder l’inertie thermique des murs existant.
Cela consiste à rapporter un isolant, sur le mur de l’habitation, côté extérieur, et nécessite la réalisation soit d’un nouvel enduit d’étanchéité, soit d’un bardage de finition.
Cette solution n’est pas toujours réalisable, si l’on désire préserver une façade en pierres de taille ou avec un certain cachet, ou si l’habitat se situe dans le périmètre sauvegardé des monuments historiques.

La seconde solution est l’isolation des murs par l’intérieur. Elle nécessite des travaux directement dans l’espace intérieur du logement en rapportant l’isolant sur le mur existant côté intérieur et nécessite la réalisation d’une cloison de doublage.
De plus elle ne traite que difficilement les ponts thermiques

L’isolation des planchers
Si les planchers sont réalisés sur vides sanitaires ou locaux non chauffés, il est facile de rapporter une isolation.
Dans le cas où les planchers sont sur terre-plein, la solution est de rapporter un isolant et une dalle flottante.

L’étanchéité de l’air
Les infiltrations d’air induisent des pertes de chaleur pouvant représenter jusqu’à 30 % de la facture de chauffage. C’est le cas même dans les maisons bien isolées.
Les principes de l’étanchéité à l’air

Qui ne s’est pas trouvé au milieu d’une température glaciale sous un vent d’hiver cinglant. Pour se protéger du froid mettre un polaire ne suffit pas, car il laisse pénétrer l’air. Il vous faudra rajouter en plus du polaire un coupe-vent pour pouvoir retrouver une situation a peu près confortable.
En réalité, les matériaux isolants les plus efficaces sont ceux qui emprisonnent le maximum d’air. C’est l’air qui est isolant, pas le matériau lui-même. Mais pour éviter toute déperdition cet air doit être statique.

Votre habitation est régit par les mêmes principes. Pour limiter les déperditions énergétiques il faudra limiter les indésirables infiltrations d’air et avoir une isolation adéquate, afin de conserver la chaleur à l’intérieur.

Les maisons bien isolées doivent être étanches.
Par contre, l’air ne s’y renouvelle pas suffisamment et il est fréquent de constater que la pollution intérieure de l’air (poussière, odeur, vapeur de cuisine, bricolage, etc…) y est plus élevée qu’à l’extérieur.

Il est donc indispensable pour garantir un air sain dans l’habitat, de prévoir une ventilation appropriée.

Il y a alors nécessité de mettre en place une ventilation capable de faire « respirer » votre logement.
Cette ventilation, pour limiter les déperditions énergétiques doit être contrôler le mieux possible et moduler suivant les différentes activités effectuées, pour extraire l’air vicié.
voir onglet ventilation

Plus d’informations sur l’isolation et la performance thermique des logements