isolation des portes et fenêtres

isolation de porte et fenêtre le point vulnérable des maisons anciennes

Obligatoire pour faire entrer la lumière la fenêtre est le point faible de nos habitations en matière d’isolation, les fenêtres sont les parties les moins isolés de la maison du fait de leur faible épaisseur. Contre les intempéries, l’ancienneté, ou la nature de la fenêtre sont parfois problématiques.
La première solution serait de les limiter au minimum, ce qui entraine de désagréables répercussions sur l’éclairage pour les locataires. Une autre solution est d’améliorer leur protection. On peut ainsi modifier les fenêtres par le biais de rideaux ou films isolants.
Améliorer la protection de ses fenêtres n’est pas seulement pratique, mais aussi économique. Les hivers rigoureux font augmenter la facture de chauffage.
De ce fait, autant éviter les déperditions de chaleur dues à de mauvaises fenêtres.
L’isolation permet également de faire des économies en bénéficiant des 15% de crédit d’impôt qu’on peut avoir pour ce type de travaux.




Les solutions classiques : volets et double vitrage
L’objectif principal est de réduire les échanges thermiques entre l’intérieur du logement et l’extérieur.
Pour y arriver, des matériaux de base sont disponibles. On peut par exemple mettre en place des volets étanches (protège contre la pluie et le froid) ou des huisseries en bois épaisses.
La première est d’utiliser un double ou triple vitrage (le vitrage simple n’est pas assez étanche) en aluminium (bien que conducteur de chaleur et de froid à la base, c’est un matériau qui a bien évolué).
Les modèles classiques de type 4/16/4 ou 4/20/4 sont dotés de verres épais et résistants séparés par un espace rempli d’un gaz isolant comme l’argon.
Les performances d’isolation de ces fenêtres sont aisément visibles en hiver par la température à proximité et l’absence de buée générée par un pont thermique.
Mais tout le monde n’a pas les moyens de faire ce type de travaux et de changer tous ses vitrages. On peut alors employer les autres solutions que sont les films et rideaux isolants.

Les films isolants
Les films isolants interviennent eux aussi dans l’amélioration des fenêtres contre le froid et la chaleur.
Leur mise en place et leur fonctionnement sont très simples : totalement transparents, il faut les appliquer sur le verre des fenêtres.
Les films isolants limitent fortement les échanges thermiques sur les vitrages. Cerise sur le gâteau, ils sont peu chers (une quinzaine d’euros pour une fenêtre, une centaine pour une baie vitrée ou un sol de dimension 1,72m x 30 m) et bénéficient d’une durée de vie assez élevée, plus d’une dizaine d’années, si ce n’est vingt pour les plus petits.
Simples d’utilisation, peu coûteux et très efficaces, pouvant aussi bien rejeter le froid que la chaleur ou les UV, les films isolants sont donc une solution à considérer.

Les rideaux isolants
Mais une protection peut également être mise en place entre la fenêtre et la pièce.
Il s’agit tout simplement des rideaux. Un système de rideaux isolants exploite l’orientation de ces derniers. Il s’agit la plupart du temps d’une couche thermique que l’on applique sur un des côtés des rideaux et qui renvoie la chaleur.
En été, tourné vers l’extérieur, il maintient une température assez basse dans la maison en renvoyant une partie des rayonnements du soleil. En hiver, tourné vers l’intérieur, il permettra de conserver la chaleur de l’habitat.
Ce type d’équipement est plus coûteux que les films isolants, pour des performances comparables. Il est aussi plus pratique car il ne nécessite pas de mise en place particulière et remplace des rideaux normaux.
Il est possible de combiner rideaux et films isolants pour une performance thermique accrue, mais les rideaux ne peuvent être utilisés pour les stores inclinés ou certaines fenêtres.

Plus d’informations sur l’isolation et la performance thermique des logements