La pompe à chaleur air, eau, sol

Certaines Pompe à chaleur travaillent sur la chaleur de l’air (air-air ou air-eau), d’autres avec la chaleur de l’eau (eau-eau, plus rarement eau-air), ou du sol. Les Pompes utilisant la chaleur du sol sont appelées pompe à chaleur géothermique. Cette appellation peut prêter à confusion avec le chauffage urbain géothermique qui utilise la chaleur à haute température du sous-sol profond, mais c’est un système complètement différent.
Notre sous sol, l’eau des nappes phréatique (contenue dans les fissures du sous-sol) ou l’air qui nous entoure, stockent chaque jour l’énergie que nous dispense le soleil.
Récupérer cette énergie gratuite et inépuisable et s’en servir pour le chauffage, c’est possible grâce aux pompes à chaleur.

Le fonctionnement :
Le Principe de fonctionnement d’une Pompe à chaleur est identique à celui d’un réfrigérateur.
La pompe récupère (si chauffage) ou évacue (si climatisation) l’énergie délivrée par le changement d’état (liquide / gaz) du fluide utilisé, la source éloignée de l’habitat évacue ou récupère les calories du changement d’état inverse (gaz / liquide).
Le « moteur compresseur » assure la circulation du fluide dans les « détenteurs échangeurs » qui entretiennent les changements d’état dans la mesure où les calories sont récupérées ou évacuées (échange unité habitat / unité externe).
Dans le cas contraire, les changements d’état ne pourraient pas se produire et le rendement de la PAC ne serait que de 1, soit le rendement calorique du compresseur seul (ce qui arrive par exemple s’il fait trop froid ou trop chaud).

Source : Qualisol

L’installation :
Selon le type de pompe a chaleur (pompe à chaleur aérothermique, pompe à chaleur géothermique, pompe à chaleur air air, pompe à chaleur air eau…), un emplacement doit être aménagé à l’intérieur du logement au niveau du sol(cave, buanderie, garage…), soit à l’extérieur dans le cas de la pompe à chaleur air air.

Les avantages :
L’installation d’une pompe à chaleur donne droit à un crédit d’impôt de 50%
Elle permet aussi d’économiser jusqu’à 75% de la facture de chauffage suivant l’installation choisis

Les inconvénients :
Votre facture d’électricité risque d’être en hausse.
Les frais de maintenance sont élevés et à ajouter à votre facture électrique : 2 à 300€ tous les 2 ans!